mercredi 11 octobre 2017

Favoris du Moment #2



A croire que je n'écris sur ce blog qu'en octobre, je reviens un an après pour vous parler de mes favoris des derniers mois.



O B S E S S I O N S :

Le Minimalisme



Depuis à peu près un an et sous influence de mon ancienne colocataire (coucou Mnon!), j'ai commencé à m’intéresser (comme tout le monde je pense) au minimalisme.
La lecture qui m'a mis sur cette voie est celle de "The lifechanging magic of tidying up" de Marie Kondo. Dans cet ouvrage, pas très bien écrit et un peu pénible à lire certes, elle développe sa théorie selon laquelle l'accumulation de biens matériels et l'encombrement (le "clutter") nous pèse psychologiquement et nous empêche d'accomplir autant de chose que l'on voudrait. Selon elle, il ne s'agit pas d'essayer d'organiser ou ranger le bazar, mais plutôt de se débarrasser du plus d'objets possibles. 
Pour cela, elle conseille un programme de désencombrement ("décluttering") en plusieurs étapes:
- Les vêtements
- Le papier/Les livres
- Les objets utiles
- La décoration
- Les objets à connotation émotionnelle
Le but, dans toutes ses étapes, est de regrouper tous les éléments d'une catégorie dans un seul endroit (souvent sur le sol) au lieu de ranger par pièce. Une fois tous les objets rassemblés, on les prends un à un et on se demander si ils "apportent de la joie" ("sparks joy"). Si non, on le jette/donne, si oui, on le garde, et si on hésite, on le met dans un carton qu'on cache. Si les objets du cartons ne vous ont pas manqué pendant plus de trois mois, alors on donne aussi le carton.
Grâce à ces étapes, on se retrouve à réduire drastiquement ses possessions matérielles. C'est des étapes que j'ai moi même suivi: je me suis débarrassé de tous mes vêtements trop petits ou plus à mon goût, j'ai vendu les trois quart de mes livres (et me suis acheté une liseuse pour compenser), j'ai réduis mes boîtes à souvenir à un seul carton, j'ai jeté beaucoup de papiers/matériel de craft... En déménageant à Lille, j'ai aussi eu l'occasion de faire le tri en jetant beaucoup d'objets dont je m'étais pas servie durant un an, ou que j'avais la flemme d'emporter avec moi.
Je ne pense pas en être encore au stade du minimaliste parfait, qui n'accumule plus rien et a un environnement complètement vide et épuré. Tant que je ne vivrais pas toute seule, je ne pense pas que ça soit possible. J'incorpore quand même le minimalisme dans ma vie : je jette un vêtement quand j'en achète un nouveau, je donne mes vêtements trop petits à mes soeurs, je n'achète plus de livre sauf s'il s'agit de "beaux livres" ou de BD/Comic/Roman Graphiques, j'essaie d'arrêter le consumérisme pour me concentrer sur des produits de qualité qui durent longtemps, etc.
Le dernier point m'amène d'ailleurs à ma deuxième obsession.

Le Zeros Déchets



Grosse tendance du moment, la passion du zéros déchets m'est venue peu après la découverte du minimalisme. Il me semblait logique qu'en consommant moins, il fallait que je consomme mieux. J'ai donc commencé à me renseigner sur l'impact qu'avait la consommation de masse et le "tout jetable"sur notre planète. 
Depuis plusieurs années, je m’intéresse déjà aux effets négatifs des cosmétiques chimiques de supermarché. J'ai commencé en 2012 à arrêter les sulfate et les silicones, et à privilégier au pire les produits Lush, au mieux le tout-naturel et le DIY. Cette tendance a pris beaucoup plus de place dans mon quotidien depuis un an. Grâce à des sites comme AromaZone ou Waam Cosmétique, je fais tous mes produits de beauté moi-même, avec des bases neutres, huiles végétales et huiles essentielles. Je reviendrais sans doute dans un article sur mes recettes préférées, mais je vous renvoie dès maintenant à cet article de Simonae (magazine auquel je contribue ponctuellement sous le pseudo de Perséphone).
J'ai donc commencé à faire quelques gestes pour la planète:
- Je suis passé aux serviettes lavables et à la cup pour arrêter les protections hygiéniques jetables.
- Je suis passé à la brosse à dent rechargeable pour ne pas en jeter tous les trois mois.
- Je suis passé aux cotons lavables pour en jeter le moins possible.
- Je fais mon dentifrice, mon shampoing, mon gel douche, mon déodorant, ma lessive, mes produits ménagers, tout seul.
- Je n'utilise plus de Sopalin mais des chiffons microfibre.
- Je recycle tous mes pots en verre pour accueillir le vrac que j'achète au magasin bio.
- J'achète le moins possible de produits sous plastique, et fais les fins de marché pour avoir des légumes frais toutes les semaines.
- J'ai acheté des sacs à vrac et à légume en tissu

Tout ça n'est pas parfait et j'ai encore du chemin à faire mais petit à petit, je réduis la plupart de mes déchets et j'aime à penser que ça contribue à petite échelle. D'un point de vue strictement personnel, ce sont des pratiques qui me font économiser de l'argent et qui sont bien meilleures pour mon corps.

Y O U T U B E 

Je ne vais pas vous mentir, je passe un temps fou sur Youtube. Et pas vraiment pour regarder des vidéos de petits chats. Dernièrement, certaines chaines sont vraiment devenus des incontournable de mon fil, et j'aimerais vous les présenter.

Margot de Vivre Avec parle de son quotidien avec une maladie chronique, le SED.  Ses vidéos explicatives sur la difficulté d'être malade sont très pertinentes pour toute maladie, y compris les maladies mentales. J'aime vraiment les vidéos de Margot car elle parle toujours avec franchise et douceur de sujets divers. Pour l'avoir vu en vrai, il s'agit d'une personne incroyablement adorable qui fait beaucoup de bien autour d'elle.

La Monarchie des Ricochets est aussi une chaîne que j'aime beaucoup (ok, peut-être parceque c'est des copaines). Il s'agit d'Eryk et Archi, deux meilleur-e-s ami-e-s toustes les deux queer et militant-e-s, qui parlent assez justement de pop culture. Récemment, ils se sont mis à des formats plus spontanés que j'aime beaucoup, "Coussin parleur" et "Et Cis Hetera". Une petite chaîne à aller soutenir!

Pop Culture Detective Agency est mon dernier coup de cœur. D'une chaîne traditionnelle de critique de films, séries et jeux vidéos, son propriétaire Jonathan McIntosh a décidé de se concentrer sur la représentation de la masculinité dans diverses œuvres. C'est un angle intéressant dont je n'avais pas vraiment entendu parler jusqu'ici, et ses vidéos sont très pertinentes, notamment son analyse sur Steven Universe ou The Big Bang Theory. 

L I T T E R A T U R E 

L'achat de ma liseuse m'a permis de lire beaucoup plus qu'avant. Jusqu'ici, j'avais du mal à finir un livre tous les trois mois. Depuis, j'essaie de lire minimum 1h par semaine, ce qui me permet de bien avancer, même si ça semble peu pour certain-e-s. 



Mon plus gros coup de cœur des derniers mois est The Bell Jar de Sylvia Plath.  Il s'agit d'un roman d'autofiction écrit par Sylvia Plath qui raconte sa jeunesse, sa première année à l'université, et la détérioration progressive de sa santé mentale. J'ai aimé ce roman car il a vraiment résonné au moi, sans doute parce que l'auteure est bipolaire et parle de ses premiers diagnostiques, de la condition en hôpital psychiatrique, du désespoir, du suicide, de la difficulté à faire des choix et à planifier sa vie... C'est un roman que je conseille vraiment à toustes celleux qui veulent lire des récits sincères mais pas misérabilistes sur la santé mentale.


Mon autre livre coup de cœur est Le Livre du Hygge de Meik Wiking. Ce spécialiste de l'Institut de Recherche du Bonheur nous livre la recette du bien-être à la danoise, connue sous le nom de hygge. Ce concept un peu difficile à expliquer est détaillé dans le livre avec de très belles images et une facilité de lecture très agréable.


*

Cet article étant assez long comme ça, je ferais sans doute un autre favoris pour mes produits de beauté, de maquillage, ms vêtements, mais aussi les films et séries que je regarde en ce moment. 

Si vous voulez suivre ce que je consomme culturellement, 
vous pouvez m'ajouter sur SensCritique!


jeudi 27 juillet 2017

Sorcière précaire #1 : comment incorporer la pratique dans votre quotidien




Avant de commencer, je précise tout de même que la sorcellerie ne doit en aucun cas substituer un traitement médical ou un suivi psychologique. Cependant, pratiquer cette forme de spiritualité comme une autre peut aider certaines personnes à ajouter quelque chose de positif dans leur vie et j’aimerais que les commentaires ne soient pas rempli de Jean Michel Cartésianisme.


Sans transition, voici quelques façons discrètes d’incorporer de la magie dans votre quotidien:

L E S P I E R R E S




Cela semble peut-être évident pour certain-e-s étant donné que l’imagerie collective du modern witchcraft est beaucoup associé aux pierres semi-précieuses, mais un bon moyen d’incorporer discrètement de la magie dans son quotidien est d’investir dans quelques pierres.
Vous trouverez sur internet un paquet d’article qui expliquent quelle pierre correspond à quel besoin en lithothérapie. Comme pierre de base, je peux vous conseiller:

  • l’améthyste, qui est utile pour gérer l’anxiété, lutter contre l’insomnie, et méditer.
  • le  quartz rose, qui est lié à l’amour
  • la pierre de soleil, qui apporte de la joie et permet d’être plus ancré
  • la calcite verte, qui permet de digérer ses émotions et de fermer un peu son coeur (utile aux empathes)
  • l’aventurine, excellente pour la concentration et la mémoire
  • L’onyx ou la pierre de jais, qui aspirent les ondes négatives et protèges des mauvais sorts
  • le quartz transparent, qui peut remplacer n’importe quelle pierre en étant chargée d’intention!

Les pierres sont pratiques à utiliser au quotidien: vous pouvez en mettre dans votre trousse ou dans votre poche et la prendre dans votre main quand vous en avez besoin, méditer avec, la porter en collier, la mettre sous l’oreiller… Le tout est qu’elle soit en contact avec votre peau ou près de votre tête pour que vous puissiez profiter de ses effets.
Les pierres ont besoin, après plusieurs utilisations, d’être purifiées et rechargées.
Pour les purifier, vous pouvez les tremper dans l’eau salée ou les passer dans de la fumée d’encens.
Pour les recharger, mettez-les sur le rebord de votre fenêtre les soirs de nouvelle lune ou pleine lune. Vous pouvez aussi les tremper dans le ressac de la mer, ou les enterrer dans votre jardin pendant une nuit.

E N C U I S I N E




Le “kitchen witchcraft” est une pratique qui est liée à l’incorporation d’aliments et d’épices aux propriétés magique dans sa cuisine, mais aussi à la concoction d’infusions de plantes, de potions, de cosmétiques naturels…
La seule condition de se munir d’ingrédients basiques qui vous serviront dans votre pratique:
  • le sel, qui a énormément de propriétés magiques et dont je vous reparlerais plus en détail
  • l’ail, qui peut servir pour bannir, guérir, purifier…
  • le basilic, qui est lié au courage et à la force. A ajouter aux plats pour attirer la chance, l’amour, et se protéger.
  • la cannelle, qui est lié à l’argent
  • l'huile d’olive, qui est lié à la longétivité, bénéfique pour la santé en général
Tous ces ingrédients peuvent être utilisés lorsque vous cuisinez des plats de légume, des soupes, des viandes, et les aliments secs peuvent aussi être utilisés dans des sachets de sort transportables, que je vous apprendrais à faire dans un prochain article.

L E S I N F U S I O N S



Taryn Draws


Pour continuer côté cuisine, sachez qu’il est facile de pratiquer la magie de manière quotidienne  en buvant du thé! Que ce soit en les achetant en vrac ou en prenant des infusions toutes faites, vous pouvez utiliser les herbes suivantes:
  • la sauge pour se protéger et se purifier
  • la menthe poivrée pour calmer les maux de tête, et aider à la digestion
  • le thym pour soigner le rhume et les maux de gorge, apporte de la force et du courage
  • le romarin repousse les cauchemars  si bu avant de dormir, il est lié au succès et à la mémoire


L E S   P E T I T S    G E S T E S 


De nombreux petits rituels sont assez discrets pour être pratiques au quotidien.


Il peut s’agir par exemple de mélanger son thé ou son café dans le sens contraire des aiguilles d’une montre pour repousser les énergies négatives ou annuler un sort.


Vous pouvez de manière quotidienne dessiner des sigils partout (sur votre peau, sur un cahier, sur votre ordinateur, en fond d’écran de téléphone…). Certaines sorcières proposent gratuitement les sigils qu’elles dessinent sur tumblr ou pinterest, et on peut aussi se servir des symboles existants, comme les runes vikings ou les symboles celtiques, à condition de ne pas s’approprier une culture qui n’est pas la notre.


Le plus pratique est de dessiner ses sigils soit-même.
Une manière de commencer est de résumer son intention en un mot (LOVE), de supprimer les voyelles (LV), et de séparer les consonnes en signes géométriques ( I - \ / ) qui sert de base pour dessiner une forme.


Une manière totalement gratuite de pratiquer, c’est de se promener dans la nature. Laissez votre téléphone en mode avion, promenez vous dans le parc le plus proche, la foret près de chez vous, la plage, les montagnes, et essayez de vous connecter à la nature en méditant un moment par exemple, ou en ramassant des herbes, des bouts de bois, des galets, du sable, ou tout ce qui pourrait vous servir de grigri.


Voilà pour les premières bases!
J’ai encore plein d’idée à vous partager
si cet article vous a plu.
Bonne pratique!



jeudi 20 juillet 2017

Six mois de Bullet Journal: le bilan



      Même si j'avais déjà tenté avant l'aventure bullet journal, je me suis enfin tenu fidèlement à un seul cahier dédié à cet effet pendant six mois consécutifs. L'occasion pour moi de vous expliquer rapidement ce concept que vous avez déjà trop vu sur internet, mais surtout d'expliquer en quoi il m'aide dans la gestion quotidienne de ma santé mentale, histoire d'en inspirer certains à faire de même!

Tout d'abord, si vous n'êtes pas familiers avec le concept, je vous invite à regarder cette vidéo sur le sujet qui est assez complète, m'a motivé à m'y mettre, et qui m'évite de faire tout un layus sur la méthode.

                                     
    


Voici donc mon bébé, un Leuchtrum pointillé, qui est rempli aux deux tiers à ce moment de l'année.



La première chose à faire en commençant, c'est de déterminer les icônes que vous allez utiliser, aussi appelés "keys". Les miennes sont assez hypocrites car j'en change en réalité presque chaque mois.




Comme le but du Bullet Journal est d'organiser son temps du plus long terme au plus court terme, le miens commence avec un Future Log sur les six derniers mois, qui vous donne un aperçu de la manière dont je fonctionne. 

Dans mon cas le Future Log permet de noter mes rendez-vous médicaux qui sont  nombreux (psychiatre, psychologue, kiné...), mais aussi toutes les échéances que je rencontre dans mes études (rendu de devoir, résultats, partiels). Il me permet également de ne pas oublier les anniversaires, les évènements importants, les dates de vacances et de voyage.





Vient ensuite le Monthy Log, un calendrier du mois qui me permet d'avoir une vue d'ensemble sur le mois à venir. J'y note mes rendez-vous, les événements qui m’intéressent, les échéances quand elles arrivent.

Ci-dessous, vous pouvez voir la différence entre le moment où je commence l'entrée du mois, et le moment où je la fini. Vous constatez à quel point le Bullet Journal n'a pas besoin d'être parfait pour fonctionner: je change souvent de stylo, de couleur, j'efface ou déplace certaines de mes notes, tout est permis!



Chaque mois, j'ajoute à mon Monthy Log trois pages fixes, qui ne changent pas, et qui me permettent de m'organiser efficacement. 

La première double-page comprend un Habit Tracker, grâce auquel je peux suivre mes prises de médicaments, mon sommeil, mon alimentation, mes tâches ménagères, mon hygiène de vie, mes bonnes habitudes à prendre (lire, écrire,  faire du sport, regarder des films, sociabiliser...), et tout ce qui est important. 
Cette page m'aide beaucoup notamment pour ne rien oublier de ce que je fais quotidiennement, et me permet de voir ce que j'ai oublié de faire ce mois-ci (pas assez lu, regardé trop de série et pas assez de films, trop sociabilisé) ou si j'ai oublié de prendre mes médicaments par exemple. Pour moi, c'est une page qui est essentielle à l'organisation de ma vie quotidienne, mais elle n'a rien d'obligatoire!



La deuxième est celle de mes Comptes, qui me permet de vraiment bien répartir mon argent et de voir ce dans quoi j'investis le plus. Je les divises en plusieurs cases: dépenses fixes, courses, dettes, shopping, sorties, culture, et wishlist.
Cette page m'aide beaucoup, car je vis seule depuis 5 ans et que j'ai souvent du mal à comprendre où part tout mon argent. Grâce à mes comptes, je sais toujours à qui je dois de l'argent, qui m'en doit, et ça me permet de me surveiller et ne pas faire trop de dépenses inutiles, type shopping ou repas à l'extérieur.



La troisième page est selon moi la plus importante pour ma santé mentale, puisqu'elle regroupe mes objectifs du mois, et mon Mood Tracker. 

Je vous ai déjà parlé dans mon article sur la bipolarité l'importance, dans ma maladie, accordé au suivi des humeurs. J'ai utilisé pour mon tracker le spectre habituel des troubles de l'humeur (de suicidaire à maniaque), en ajoutant aussi des humeurs "normales", comme joie, tristesse, neutre, en colère, angoissé. Suivre mes humeurs me permet de voir l'effet de mon traitement sur celle-ci, mais aussi la durée de mes phases et leur régularité. C'est un outil qui est très utile à mon psychiatre notamment.


Récemment, j'ai aussi consacré une page à mon traitement, à ses effets secondaires, et à ses conséquences sur mon poids. Ayant changé de psychiatre récemment, je test de nouveaux régulateurs de l'humeur et de nouvelles posologies qui évoluent d'un mois sur l'autre. Il est important pour mon suivi psychiatrique que je sois conscient des effets sur mon corps et mon moral de ces médicaments. 


 Viennent enfin les pages de to-do list quotidienne, appelés les Weekly ou Daily Log. Dans mon bullet journal, je test chaque semaine de nouvelles formes, suivant mes envies ou ce qui m'inspire. Je ne pense pas avoir encore trouvé la forme parfaite qui me convient, mais ce n'est pas grave! Votre bullet journal est fait pour évoluer avec vous. Quelques exemples des derniers mois:







Enfin, il existe dans mon Bullet Journal des tonnes de pages pour des buts précis. 

Pour mes cours, je fais régulièrement des pages avec des to-do list spéciales pour mes devoirs. J'ai aussi mon emploi du temps et le planning des rendus et des partiels notés, pour toujours les avoir sur moi.

Il m'arrive de faire des pages de résolution, des notes que je prends sur une vidéos que je regarde, mes listes de course, des idées d'article, des liste de départ en vacance, etc. Ces pages-ci sont souvent au milieu de deux Daily Log, puisque la règle est de toujours écrire à la page suivante, et de ne pas réserver des pages en fin de cahier pour cet usage-là. C'est ce qui rend votre bullet journal unique, alors ne vous prenez pas trop la tête sur la forme de ces pages-ci.




Voilà pour la présentation de mon Bullet Journal! Personnellement, je trouve ce format très pratique, dans la mesure où il me permet d'avoir toute ma vie dans un seul cahier que j'emporte toujours avec moi. Je ne suis jamais pris au dépourvu, je n'oublie plus rien, et je peux noter toutes les idées qui me passent par la tête quand ça me chante sans voguer entre plein de petits carnets comme j'avais l'habitude de le faire. Pour le suivi de ma santé mentale, cet outil est très utile, dans la mesure où je peux y lire l'évolution de mon état au fil des mois, et voir comment j'avance. Je conseille vraiment le Bullet Journal aux gens qui comme moi ont des soucis d'anxiété, car je suis beaucoup moins angoissé maintenant que je peux tout contrôler dans un cahier.

Si vous en tenez un aussi, j'aimerais beaucoup le voir.
 A quoi vous sert-il?

vendredi 30 juin 2017

Les Pensées #3 : Les jours sans.

Aujourd'hui est un jour sans. En anglais, les bipolaires que je peux suivre sur tumblr ou youtube appellent ça les "low days". Ces journées où, sans crier gare, mon cerveau a décidé qu'il faisait grève, et que j'allais devoir faire sans lui.  Alors je fais sans. Sans sensation de faim, sans énergie, sans envie de me lever, sans motivation, sans joie, sans envie de vivre, sans envie de rien.

Souvent, je dis que le pire dans ma maladie, c'est les périodes mixtes. Maintenant que je suis en plein dans un jour sans, je me dis que finalement, ça me manquerait presque, l'état mixte. Au moins, quand la dépression se mélange à la manie, je ressens de la colère, de l'énervement, de l'irritabilité, de la frustration, de la tristesse; je me sens capable de soulever des montagnes à coup de poing dans la figure, j'ai de l'énergie à revendre, certes pour m'autodétruire, mais j'en ai, et ça donne l'impression d'avancer. Les jours sans, eux, sont vides. Ils ressemblent à ce ciel gris-blanc d'avant la pluie, à cette lumière dégeulasse et aveuglante, qui donne l'impression claustrophobe d'être enfermé sous une cloche. Les jours sans, c'est ne pas se lever de la journée, être à peine capable de manger, être content quand on a réussi à prendre une douche, même si on y est resté trop longtemps jusqu'à ce qu'on ai l'impression de se dissoudre sous l'eau brûlante, c'est ne pas être capable de lire, de rester concentrée sur une série ou un film, rester juste à fixer le mur de sa chambre, nu et en chien de fusil sous sa couette, avec le chat qui ronronne à ses pieds, pendant des heures, sans bouger. Les jours sans, c'est aussi les jours préférés de mes pensées intrusives, qui profitent de ce vide abyssal pour s'incruster dans mon cerveau, une à une. Les pensées intrusives, je crois qu'on les connais tous, malades ou pas malades. Quand on a un cerveau sain, on les connait sous leur forme de "Et si?": "et si j'avais oublié de fermer le gaz?", "et si j'avais perdu mon téléphone", mais elles s'évaporent aussi vite qu'elles sont apparues, chassées comme des mouches par un geste agacé de la main. Chez moi, elles sont aussi nombreuses que dangereuse. Car elles me connaissent bien, ces pestes. Elles savent comment titiller mes trigger, comment appuyer sur mes insécurités, comment se presser autour de mes angoisses. "Et si tu n'allais pas au travail? Et si tu étais bonne à rien, en fait? Et si cette personne te détestait sans que tu le saches? Et si tu étais un monstre? Et si tu devais mourir? Et si tu manquais à personne? Et si le monde se portait mieux sans toi?". Puis, progressivement, au fil des heures, le "et si" tombe, transformant ces petites questions perfides en affirmations sentencieuses: "Ne vas pas au travail. Tu es bonne à rien. Tout le monde te déteste. Tu es un monstre. Tu dois mourir. Tu manqueras à personne. Le monde se portera mieux sans toi.". Elles se déclinent à l'infini, tournent en boucle, font resurgir les mauvais souvenir, rouvrent les plaies suintantes, se transforment parfois en ordre de se faire du mal, de faire du mal aux autres, de se donner la mort, pour qu'au moins tout s'arrête. Elles piquent partout où ça fait déjà mal, et j'essaie de les repousser de toutes mes forces, mais cette lutte m'épuise, me cloue au lit, m'empêche de sortir de chez moi, de parler, d'ouvrir les yeux même. Ainsi je reste, en chien de fusil, un oreiller serré contre moi et le cerveau en champs de bataille, jusqu'à ce que le sommeil vienne me sauver de cette affreuse journée, me promette que demain ira mieux, jusqu'à ce qu'au réveil, il recommence - un autre jour sans.


lundi 26 juin 2017

Chevelure de Sirène, partie III : quelle couleur choisir?

    Pour continuer sur ma lancée des articles capillaire, et parce que la question m'a souvent été demandée, je vais tâcher aujourd'hui de vous présenter les meilleures colorations semi-permanente pour chevelures de sirène, le tout organisé par couleur, et testé par votre serviteurice ici présent.e.

ROUGE

Résultat de recherche d'images pour "direction fire"
Je triche car je commence par une couleur que je n'ai jamais testé en couleur semi-permanente. 
Pour faire du rouge, j'ai toujours utilisé les couleurs de supermarché, qui fonctionnent très bien. 
Si vous tenez à acheter de la couleur dans vos marques habituelles, je conseille le FIRE de Direction, un concentré de pigments rouges qui, non dilué, dure jusqu'à trois mois sans jamais tirer vers le rose. 


ORANGE

Résultat de recherche d'images pour "direction mandarin"

Là encore, Le Mandarin de LaRiche Direction semble mettre tout le monde d'accord. Pour une alternative moins cher, je conseille aussi le Sunrise Orange d'Adore. 


JAUNE

Résultat de recherche d'images pour "arctic fox hair color"

Le jaune  d'Arctic Fox est une couleur que j'ai eu l'occasion de tester récemment sur ma jolie amie Kuraiden, méritant son surnom de Jaune Snow. 

VERT

J'ai eu l'occasion cette année de tester plusieur sortes de vert, mais je vais en retenir deux qui sont assez modulable. 

Résultat de recherche d'images pour "special effects iguana green"
Pour un vert feuille, très flashy, vous pouvez vous tourner vers le Iguana Green de Special Effects, qui est à ma connaissance celui qui tient le mieux. 
Résultat de recherche d'images pour "pravana green"

Pour un vert plus foncé, je préconise l'utilisation du Pravana Green non-dilué, ou mélangé avec un peu de noir pour un effet vert foret. 


BLEU

Ici encore, je vais devoir faire plusieur catégories de bleu, qui correspondent à plusieurs envies.
Résultat de recherche d'images pour "directions turquoise"
Pour un bleu turquoise, on ne peut pas se tromper en utilisant le Turquoise de Direction, qui conquit beaucoup de monde, à condition d'être utilisé pur. 

Résultat de recherche d'images pour "adore aquamarine"

Pour un bleu plutôt vert d'eau, je conseille l'Aquamarine d'Adore, utilisé aussi pur.

Résultat de recherche d'images pour "special effects blue velvet"

Pour un bleu marine, le Blue Velvet de Special Effects est parfait.

Résultat de recherche d'images pour "pravana blue"
Pour un bleu tout simple, on peut faire confiance au Pravana Blue, que j'utilisais jusqu'à récemment.

Attention: Si l'Aquamarine et le Turquoise tirent vers le vert en dégorgeant, les deux autres tirent plus vers le violet.


VIOLET

Résultat de recherche d'images pour "pravana violet"
Après des années de violet, je peux affirmer que le Pravana Violet est de loin celui qui tient le mieux, et qui est le plus modulable. 
En mettant une petite goutte dans de l'après shampoing, vous pouvez même en faire une coloration lavande, ou un masque violet pour éradiquer les reflets blonds. 
Utilisé pur, il dure très longtemps et ne dégorge pas, contrairement au Deep Purple de Special Effects, que je continue à utiliser mais qui est un enfer au quotidien, car il déteint sur tout! 

Résultat de recherche d'images pour "eggplant adore"
Si vous êtes à la recherche de colorations moins coûteuses, je vous conseille l'excellent Eggplant d'Adore,  tirant un peu plus vers le rouge.


ROSE

Résultat de recherche d'images pour "atomic pink special effects"
Pour moi, il n'y a qu'un seul rose qui vaille la peine d'être acheté, c'est l'incroyable Atomic Pink de Special Effects. Qu'il soit dilué pour un rose pale ou utilisé pur pour être presque néon, sa tenue est infinie, et il déteint sur un joli rose pêche qui finira par être un joli blond doré. Vous ne pouvez pas vous tromper avec celui-là. Si le prix vous rebute, sachez qu'utilisé pur ou peu dilué, la couleur peut tenir jusqu'à trois mois, ce qui rend l'achat largement rentabilisé! 

GRIS


Aaaah, le gris, la couleur infernale. N'espérez même pas l'obtenir sans avoir les cheveux blonds tirant vers le blanc. Pour cela, il faut, après votre décoloration, laisser poser un shampoing violet pendant dix minutes, ou mieux encore, faire une patine sur cheveux secs de violet très très dilué dans de l'après shampoing, à ne pas laisser poser plus de 5 minutes. 

Résultat de recherche d'images pour "pravana silver"
Une fois que cela est fait, vous pouvez vous tourner vers le Silver de Pravana, qui est le gris qui tourne le moins vers le jaune que j'ai trouvé. 

Pour l'entretenir, n'hésitez pas à investir dans le shampoing et le soin cendreur de chez Mulato, cher à l'achat, mais salvateur. Je vous renvoie sur le blog de Chpupi qui en parle mieux que moi.

C'EST BIEN GENTIL TOUT CA MAIS CA S’ACHÈTE OU?

Pas de panique! La plupart des couleurs que j'ai évoqué peuvent être achetées sur HairCrazy et BeeUnique, deux sites d'outre-manche qui sont sûrs et qui restockent souvent. 

Si les frais de port te font peur et que tu n'as pas d'ami.e.s sirène quin veulent bien partager la note pour une commande groupée, tu peux toujours te consoler sur ColorMania, un site français qui vend du Directions et quelques nouvelles marques comme Lunar Tides que je n'ai pas eu l'occasion de tester. 

Pour les Arctic Fox, y'a pas de solution: il faut fouiller amazon et ebay, et c'est pas donné.
 Pas forcément le meilleur plan quand on veut commencer!

& si vraiment, tout faire tout.e seul.e te terrorise, je rappelle que je tiens un salon de coloration à domicile depuis quelques mois pour des prix plutôt bon marché (maximum 40 euros pour toute une tête décolorée + une couleur), chez moi, à Paris (ou chez toi, d'ailleurs!). 
Tu peux retrouver mon travail et me contacter sur ma page instagram.



& toi, quelles sont tes marques de couleur fétiches? 
Lesquelles as-tu eu l'occasion de testé sur ton poil de tête? 
N'hésite pas à témoigner en commentaire pour allonger cette liste!


vendredi 4 novembre 2016

Favoris d'Octobre

   Ce mois-ci, j'ai eu envie de vous parler de milles choses à la fois, et comme c'est un peu confus, autant tout rassembler en un article géant de Favoris d'Octobre (et Septembre, je triche). Qui sait, si je me motive et si ça vous plait, on peut en faire un rendez-vous mensuel!

W E B S I T E S :

Je me suis remise à Pinterest. Je ne m'en étais jamais servie activement, et l'application mobile/le bouton sur google chrome m'a vraiment permis de m'y mettre. Je ne m'en passe plus, toute ma vie se concentre dans mes pins. En tant qu'organization freak, cela me facilite vraiment la vie de pouvoir classer toutes mes inspirations en milliards de dossiers. N'hésitez pas à me suivre/à m'envoyer le votre!

J'ai également entrepris de refaire mon tumblr, et d'y rajouter quelques nouvelles catégories. J'ai viré une centaine d'abonnements qui ne me plaisaient plus, et suis à la recherche d'un dashboard qui me correspond mieux. 

A R T :

Niveau ZINE, j'ai reçu deux commandes dernièrements dont je suis obligée de vous parler. 

Premièrement, laissez moi vous parler du SAD GHOST CLUB, qui a commencé sous forme de zine/comic et qui s'éteint maintenant en collections de vétements, patchs, badges, et qui organise également des workshops aux Etats-Unis! Le principe du Sad Ghost Club est de réunir toutes les personnes souffrant de maladies mentales ou toutes les personnes se sentant en décalages avec la société autour de ces comics qui font du bien. J'ai acheté toute la collection de zine cet été, avec laquelle j'ai reçu un patch, des cartes postales, et des autocollants. Je ne saurais que trop recommander ces zines qui m'ont fait beaucoup de bien.

thesadghostclub:
“ The last page from Thoughts from a sad ghost x
New Store//facebook//instagram//twitter
”

Pour Halloween, j'ai - enfin - reçu ma copie du Modern Witches Artbook, qui est malheuresement out of stock mais qui va me permettre de vous faire connaître le blog Modern Witches Daily.  L'artbook est le produit d'un travail collaboratif de plusieurs illustrateurices qui souhaitaient travailler sur le thème de la sorcellerie dans un monde moderne, et de la façon dont la magie se pratique aujourd'hui. Vous allez vite comprendre dans les travaux que je vous présente que l'esotérisme et le witchcraft sont depuis quelques mois mes sujets de prédilection, et je suis ce blog depuis plus d'un an. 

Sur twitter, vous avez peut-être entendu parler du witchy art challenge qui a servi à pas mal d'illustrateurices pour l'Inktober notamment Avalon que j'aime beaucoup et à qui j'avais passé commande.

En parlant d'inktober je vous conseille tout particulièrement celui de Blandinde, qui est de loin le plus inclusif que j'ai pu voir ce mois-ci, et l'un de mes préférés!!

Pour sortir un peu de l'illustration, je vous partage également le travail d'Adlan Mansri, photographe très nan goldin-ien que je viens tout juste de suivre et dont certaines séries me bouleversent sans que je puisse expliquer pourquoi, comme Vanishing Point ou Rear Windows. Vous pouvez acheter son book ici









 D I V E R T I S S E M E N T :

musique: 

                    
 J'ai vu ABRA en concert au Pitchfork le 29/10
et je vous conseille vivement d'aller la voir si elle passe dans votre ville. 
Seule sur Scène avec ses enregistrements musicaux, cette zouz a une présence incroyable.
 J'étais complètement hypnotisée paer sa voix et ses mouvements de danse. 
Rien à envier à M.I.A qui passait juste après!




   Idle Labor de Craft Spells. 
Mon album préféré, écouté durant Samhain. 
Parfait pour se recharger dans le bain ou booster sa créativité.

YouTube: 

The SCHOOL OF LIFE est selon moi l'un des meilleurs contenus que l'on peut trouver sur Youtube. Il s'agit d'un collectif qui traite de sujets de philosophie, de société, de développement personnel par de petites vidéos animées qui tombent toujours juste et me font toujours beaucoup de bien. Malheureusement, toutes les vidéos ne sont pas sous-titrées en français, mais il ne tient qu'à vous de collaborer pour le faire!









Jeux Vidéos: 


J'ai découvert UNDERTALE il y a plusieurs mois, mais ce n'est que ce mois-ci que j'ai enfin terminé ma True Pacifist Route. Il s'agit d'un jeu indépendant qui se finit en 5-6h pour une route, dont le pitch est le suivant: dans un monde où les humains ont enfermés les monstres au sous-sol après une guerre meurtrière, un enfant (nous)  tombe dans ce sous-terrain et essaie de regagner la surface. La route que vous prendrez sera différente en fonction des choix moraux que vous deciderez de faire: se battre contre ses ennemis, ou les épargner? C'est un jeu vraiment prenant dans lequel on s'attache aux personnages, à leur humour, à leur histoire, il m'a énormément aidé dans ma dépression, et m'a suffisament marqué pour que je me tatoue une référence au jeu au début du mois! Pour une critique plus complète sans spoil: là.

Livres:

Afficher l'image d'origine

L'Invention de la Solitude de Paul Auster est un livre que j'avais dans ma liste depuis un certain temps, et que j'ai finalement dévoré en moins de trois heures. Vu mes difficultés à lire avec mon traitement et ma faible capacité de concentration, autant vous dire que c'est un immense gage de qualité. Si vous aimez lire sur le deuil, sur la mémoire, sur la quête d'identité, si vous aimez les autobiographies et l'écriture fragmentaire, ce livre est fait pour vous. Il est devenu immédiatement un de mes livres favoris: LISEZ-LE!!

*

Des recommandations pour Novembre?